Technaute de La Presse nous apprenait hier que des fabricants d’appareils mobiles sont à développer des appareils spécifiques pour les retraités. Or, malgré ce que l’on pourrait penser, ces appareils sont loin d’être des appareils de base; ils offrent plutôt des configurations plus simplistes et des fonctions adaptées.

Certains de ses appareils fonctionnent sous Android et disposent de couleurs plus vives et d’icônes plus grands afin de faciliter la vue des utilisateurs. D’autres, disposent d’un bouton programmable permettant d’appeler directement des numéros mémorisés en cas d’urgence. Plus encore, certains appareils sont munis de dispositifs améliorant la qualité du son de l’écouteur et du micro, allant même jusqu’à réduire virtuellement le débit de l’interlocuteur.

Verra-t-on ces appareils dans notre salle de montre bientôt? La question se pose, mais la réponse n’est pas simple. D’abord, ces appareils sont actuellement développés pour le marché européen. Or, en raison des fréquences différentes et des fournisseurs de service différents, il est possible que ces appareils ne traversent pas l’océan. Par ailleurs, quel est le potentiel d’un tel marché en Amérique du Nord?

Multicom Communications offre déjà le service de formation gratuitement à tous les clients. Pour les retraités ou les utilisateurs moins habitués aux nouvelles technologies, la formation permet d’apprivoiser et de maximiser l’utilisation de l’appareil pour lequel ils ont opté.