Samsung a lancé jeudi deux nouveaux téléphones intelligents grand format, les Galaxy Note 5 et Galaxy S6 Edge+. Voici quelques premières impressions sur ces deux appareils, que Triplex a eu l’occasion d’essayer brièvement la semaine dernière avant leur dévoilement.

Samsung Galaxy Note 5 : en terrain connu

note 5 540

Samsung demeure en terrain connu avec son nouveau Galaxy Note, une gamme qui se distingue année après année par son grand format et par son stylet numérique S Pen, qui permet d’écrire à la main sur son appareil mobile.

Caractéristiques
Le Galaxy Note 5 a droit à quelques nouveautés, généralement inspirées du Samsung Galaxy S6, l’autre appareil phare de Samsung, lancé au printemps. Son nouveau design métallique s’inspire ainsi du S6, son interface ajoutée à Android 5.1 est sensiblement la même et plusieurs composantes ont directement été importées de ce dernier.

Tout comme le Galaxy S6, il intègre par exemple désormais un processeur Exynos 7 Octa, la recharge sans fil et les mêmes excellents appareils photo de 16 mégapixels à l’arrière (avec stabilisation optique) et de 5 mégapixels à l’avant. L’appareil photo arrière pourrait d’ailleurs bien s’avérer la principale nouveauté du téléphone par rapport au Galaxy Note 4 de l’année dernière.

Le Galaxy Note 5 intègre aussi la recharge rapide, comme avec le Galaxy S6, mais celle-ci a été améliorée, puisque recharger l’appareil est aussi rapide qu’avec le S6, malgré une pile plus grande.

Notons finalement que le Galaxy Note 5 est équipé d’un écran plus grand que celui du S6, soit un grand écran Super AMOLED de 5,7 pouces avec une résolution Quad HD (comme le Galaxy Note 4). Il est aussi doté de 4 Go de mémoire vive, contre 3 Go pour le S6.

Malheureusement, le Note 5 a également repris les défauts du Galaxy S6, soit l’absence d’une pile amovible et l’absence d’une fente pour carte microSD, deux caractéristiques que l’on retrouvait pourtant avec le Galaxy Note 4. Dommage.

S Pen : quelques améliorations
spen 540

Quelques améliorations ont aussi été apportées au stylet actif S Pen cette année. On aime tout d’abord le nouveau mécanisme pour sortir le stylet du téléphone, alors qu’il suffit maintenant d’appuyer sur le bout métallique du S Pen pour le faire sortir automatiquement.

Celui-ci est aussi plus précis qu’avant, grâce à des améliorations apportées à l’écran. Il faudra toutefois comparer un Note 4 et un Note 5 de plus près pour voir à quel point ces améliorations ont un effet ou non sur l’écriture manuscrite. Notons qu’il est aussi maintenant possible d’écrire sur l’écran du téléphone en veille directement, ce qui permet d’accélérer le processus pour la prise de note.

Samsung a aussi revu quelques-uns de ses logiciels en lien avec le S Pen. Il est ainsi finalement possible d’ajouter ses propres raccourcis au menu Air Command, qui s’active lorsque l’on sort le stylet de l’appareil. Il est aussi désormais possible d’écrire directement dans un fichier PDF, une fonctionnalité qui devrait être particulièrement appréciée de ceux qui doivent souvent signer des documents.

Convertisseur UHQ Audio : qu’est-ce que c’est?
uhq

Autre nouveauté logicielle, le nouveau téléphone de Samsung est doté d’un outil qui permet d’améliorer artificiellement la qualité de la musique numérique, en ajoutant des fréquences audio qui ont été coupées des fichiers compressés.

Le résultat est assez impressionnant. Une fois le mode activé, un MP3 sonne résolument plus riche qu’avant.

La fonction est toutefois surtout intéressante avec les fichiers encodés avec une mauvaise qualité. L’effet sur un MP3 encodé en 2001 à 64 kbit/s est ainsi immense, alors que la différence sera pratiquement inaudible sur un fichier acheté dans les dernières années.

Bref, ceux qui disposent d’une vieille collection de MP3 pourraient apprécier la fonctionnalité, mais pour les autres, celle-ci ne changera pas grand-chose.

Samsung Pay : excellent (mais aux États-Unis seulement)
samsung pay 540

Un petit mot aussi sur Samsung Pay, la plateforme de paiement mobile de Samsung, qui sera lancée le mois prochain aux États-Unis. Celle-ci, offerte avec le Note 5 et le S6 Edge+, fonctionne particulièrement bien, alors qu’il suffit de glisser son doigt au bas de l’écran pour faire apparaître sa carte de crédit et d’apposer ensuite son doigt sur le bouton d’accueil du téléphone pour y faire lire son empreinte digitale et effectuer un paiement.

Si la fonction rappelle Apple Pay d’Apple, les téléphones de Samsung sont dotés d’un avantage de taille, un émulateur de bande magnétique, qui permet d’utiliser son téléphone pour payer même dans les terminaux qui disposent seulement d’une bande magnétique, et non de la technologie NFC.

Alors qu’il peut être difficile de trouver un endroit où payer avec Apple Pay (surtout aux États-Unis), Samsung Pay pourra donc être utilisé pratiquement partout où il est possible de glisser une carte de crédit dans un terminal. Seuls les endroits où il faut insérer complètement sa carte, comme une station-service ou un guichet automatique, sont incompatibles.

Malheureusement, la fonctionnalité ne sera pas offerte au Canada pour l’instant, et aucune date de lancement n’a été avancée de ce côté de la frontière.

Galaxy S6 Edge+ : la même chose (ou presque)

Galaxy S6 Edge Plus 540

Il ne sera pas nécessaire d’écrire un roman pour présenter le Galaxy S6 Edge+. L’appareil dévoilé jeudi par Samsung est en fait exactement comme le Galaxy Note 5, mais sans stylet S Pen et avec un écran incurvé des deux côtés.

Celui-ci est donc une version légèrement améliorée du S6 Edge lancé au printemps, avec 1 Go de mémoire vive de plus et un écran légèrement plus grand, qui passe de 5,1 à 5,7 pouces.

Outre les nouveautés logicielles du Note 5 comme la fonction UHD Audio, celui-ci améliore aussi le menu, qui peut être affiché sur l’écran recourbé du téléphone, alors qu’il est maintenant possible d’y ajouter des raccourcis en plus de ses contacts préférés.

Pour le reste, le S6 Edge+ est simplement une version plus grande du S6 Edge.

L’appareil pourrait être intéressant pour les amateurs de grandes « phablettes » comme le Galaxy Note, mais qui ne tiennent pas forcément à son stylet actif. Notons aussi que sa pile est plus grande que celle du premier Galaxy S6 Edge, qui offrait une autonomie décevante. Il faudra attendre un essai plus long pour s’en faire une idée, mais une autonomie améliorée pourrait aussi être un atout important par rapport au S6 Edge ordinaire.

Source : www.radio-canada.ca

Ils sont disponible en boutique dès aujourd’hui. Passez nous voir.