Songza-Logo

Songza disparaîtra d’ici le 31 janvier et sera intégré à Google Play Music avec un nouveau service gratuit financé par la publicité. L’annonce a été faite en grande pompe dans les bureaux montréalais de Google, mercredi midi.

La version gratuite de Google Play Music ajoutera à ses stations de radios programmées par algorithmes les listes d’écoute de Songza conçues et bâties par des curateurs musicaux. Il y aura aussi un portail de podcasts que les podcasteurs pourront alimenter et qui seront suggérés aux utilisateurs selon leur profil.

Pour l’instant, Google affirme que la publicité «en phase expérimentale» ne sera que visuelle (vidéos et bannières) et non auditive. Les utilisateurs du service gratuit de Google Play Music pourront changer un maximum de six chansons indésirables. Évidemment, cette option sera illimitée pour les abonnés au service payant d’écoute en ligne sur demande sans publicité au tarif de 9,99$.

Google a acquis Songza au début de 2014, et l’application n’avait pas de forfait gratuit au Canada avant l’annonce faite mercredi.

Songza offrait un service web et mobile gratuit de recommandations musicales. Les utilisateurs pouvaient choisir des listes d’écoute selon leur activité (sport, travail), l’ambiance recherchée, le genre ou les décennies musicales de leur choix.
Songza misait sur des curateurs à travers le monde pour alimenter ses listes d’écoute. Cependant, elles avaient le défaut d’être un peu courtes.

Songza a été fondé en 2007 par quatre entrepreneurs qui travaillent tous pour Google aujourd’hui.

«Notre but est combiner le meilleur de notre curating musical humain et le meilleur de nos stations de radio programmées par algorithmes», a indiqué Daniel Cohen, chef de produit chez Google Play Music. Des stations articulées autour de genre ou d’artistes.

Rude compétition

Avec la fermeture de Rdio, l’arrivée de Tidal, la popularité d’Apple Music et la domination de Spotify, la compétition s’accentue entre les différents services d’écoute en ligne. Chaque joueur tente de tirer son épingle du jeu avec des exclusivités et des atouts distinctifs.

Avec la popularité de Songza, voilà un très bon coup pour Google Play Music. Surtout par rapport à Spotify qui offre aussi un service gratuit.

En février 2014, une représentante de Songza nous indiquait que le service comptait 2,7 millions d’utilisateurs uniques chaque mois au Canada, dont 20 % au Québec.

Disponible dans 60 pays, Google Play Music compte sur un répertoire de 35 millions de chansons. Il offre également un espace de stockage gratuit pour 50 000 titres.

Source : www.lapresse.ca