Aujourd’hui, nous ferons la distinction entre une entente de service où l’appareil est en subvention ou financé. Plusieurs consommateurs ont peine à en faire la différence et l’incompréhension amène son lot de frustration.
Voici comment fonctionne une entente de service où l’appareil est subventionné: 

Lorsque l’appareil est subventionné, il est inclus dans le prix du forfait que le client aura choisi. Selon la valeur de l’appareil, le fournisseur de service décidera du prix mensuel minimum à respecter pour se prévaloir de cette subvention. Prenons l’exemple d’un appareil d’une valeur de 1000$ que votre fournisseur de service vous offre à 0$ avec une entente de service à 89$/mois pour une durée de 24 mois. Le client s’engage donc à payer 89$ par mois pour la durée de l’entente pour avoir l’appareil à 0$. Le montant de la subvention est alors de 1000$ divisé par 24 mois = 41$. Ce montant est à titre indicatif, car il correspond à la somme que le client devra acquitter s’il veut résilier. Par exemple, si l’appareil est perdu, brisé, ou si le client désire changer de fournisseur. S’il reste 8 mois à l’entente, le client devra verser la somme de 41$ x 8 = 328$. La croyance populaire veut que le client paye 41$/mois pour l’appareil et qu’à la fin de l’entente son forfait mensuel devrait être réduit du même montant. C’est faux. À la fin de l’entente, le client pourrait changer pour un forfait moins onéreux au besoin. Le forfait qui correspondra au besoin du client peut coûter 20$ de moins ou même 50$ de moins si tel est le besoin du client. C’est la responsabilité du client d’aviser le fournisseur de service de ses nouveaux besoins.
Pour plusieurs raisons, ce modèle est dépassé et la plupart des fournisseurs de service mobile canadien sont passés à un modèle de financement. Ce modèle n’a rien de nouveau, la majorité des fournisseurs de service sans fil dans le monde offre ce modèle. Selon l’industrie, ce modèle est plus simple pour le consommateur et voici pourquoi.
Voici comment fonctionne une entente de service où l’appareil est financé:
Tout d’abord, lors d’un financement le client devra payer l’appareil mensuellement plus le prix du forfait choisi. Le prix de chacun sera bien défini séparément sur la facture. Reprenons notre exemple avec l’appareil à 1000$. Le prix de l’appareil par mois revient donc à 41$ et disons 55$ pour le forfait. Un total de 96$ par mois. Le client, dans un modèle comme celui-ci, paye vraiment 41$/mois pour la portion de l’appareil. À la fin de l’entente, le client aura acquitté le financement et verra sa facture réduire du même montant sans aucune action de sa part. Il continuera à payer 55$ mensuellement pour le service. La majorité des appareils sont offerts sans acompte obligatoire. Le client a l’option de payer une partie de son appareil à l’achat pour réduire son paiement mensuel. De plus, lorsque l’appareil est financé, le client doit payer les taxes sur le montant qui sera financé au moment de l’achat et non mensuellement. Par la suite, le client devra payer les taxes seulement sur le montant du forfait par mois. Plusieurs personnes pensent que c’est la loi qui l’exige, mais c’est faux, c’est seulement la norme dans l’industrie.
En espérant que ces deux modèles ont bien été différencié et que tout est maintenant plus clair pour vous.
Prenez note que les montants dans le texte sont seulement à titre d’exemples et ne reflètent pas nécessairement la réalité du marché à l’heure où vous pourriez lire ces lignes.